Chers Amis et Chers Enfants Boker Tov ,
Nous vivons tous des moments désagréables où l'on subit des remarques désobligeantes voire agressives,où l'on se sent confondu par un échec qui apparaît au grand jour etc ...Et cela arrive souvent .
Comment y faire face ?
En adoptant une formule en trois mots et temps : Décision,ressenti et 90 secondes ...
1.Décision : au moment où l'on essuie des remarques désagréables et offensantes,où l'on est devant une situation d'humiliation ou d'accablement,on a tendance généralement à fuir la réalité ...
Cette première étape "décision" consisterait à décider de ne pas chercher à s'échapper artificiellement en mangeant,buvant excessivement ou en se renfermant complètement ...
2.Le ressenti : un sentiment désagréable ne tue pas,il répond selon certains scientifiques à un véritable processus physiologique .
Ce sentiment provoque une réaction chimique dans l'organisme humain qui dure entre 60 et 90 secondes .
3.90 secondes : le temps du phénomène décrit sommairement ci-dessus,une vague qui nous envahit qui s'élève avant de s'écraser et disparaître...
Durant ces 90 secondes où le sentiment de colère,humiliation,
tristesse monte en puissance,il nous faut essayer de conserver la maîtrise en gardant à l'esprit le caractère passager de cette crise ...
Il nous faut surfer sur cette vague ...
Les vagues se succèdent certes,elles peuvent être particulièrement violentes,importantes (Tsunami)mais elles finissent toujours par s'échouer ...Non ?
Durant ces 90 secondes on peut solliciter l’aide du Tout-Puissant pour conserver son calme,pour traverser ce moment de contrariété sans réagir précipitamment.
‎״כי לישועתך קוויתי כל היום״
Le roi David le répète à plusieurs endroits : « À chaque instant j’aspire à ta délivrance »
Le contexte actuel,les perspectives qu’il offre,devraient nous ramener à nos justes limites,à l’essentiel et non plus l’artifice.
Que sommes nous sur cette terre pour nous emporter aussi vite,pour regarder les autres du haut de notre petite,minuscule personne ?
Au contraire allons vers les autres,
soyons sensibles et compréhensibles comme nos patriarches,c’est en réalité dans notre ADN,et rien ne pourra nous arriver avec SON aide.
Pas évident comme programme certes,mais nous en avons un !
Courage,et de bonnes nouvelles bh
GZ
 
À LA MÉMOIRE DE NOTRE MAÎTRE RABBI AVRAHAM MIMOUN ZATSAL
OÙ NOUS TROUVER ?