Présentation

Sur l’initiative de Monsieur le Grand Rabbin de France Joseph SITRUCK (alors Grand Rabbin de Marseille) et celle de parents d’élèves désireux de donner à leurs enfants une éducation de qualité, le Gan Ami a vu le jour en septembre 1979. L’école situe son fondement ainsi que son échelle de valeur dans le judaïsme traditionnel. Elle donne à l’étude de la Thora et à la pratique des mitsvoth une place centrale dans son projet. Israël est au centre de son programme pédagogique parce que c’est le lieu d’excellence indiqué par la Thora et parce que l’histoire du peuple juif s’y élabore de façon décisive au XX e siècle, mais aussi en ce début du XXI e siècle. Une scolarité au Gan Ami doit permettre à l’élève, selon son choix et ses aptitudes propres à suivre des études supérieures générales ou talmudiques en France ou en Israël...
0
0
0
s2sdefault


Extrait du cours du Rav Dynovisz résumé par Michael ben Soussan

Tout d'abord pourquoi le mois d'Iyar אייר est-il attribué à la délivrance finale?

Iyar אייר ne signifie rien en hébreu, car ce sont les initiales de 4 noms : אברהם יצחק יעקב רחל
Les pères fondateurs Avraham, Itshak & Yaacov, et Rahel.

Pourquoi Rahel ? Quel est son mérite si particulier ?

Nos maitres expliquent le Midrach qui suit, datant de 2000ans:

Juste avant la Délivrance Finale, le Maître du Monde rassemble les 7 plus Grands Justes de notre histoire.
Chacun compte ses mérites devant lui, afin que la Clef de la Délivrance Finale lui soit attribuée.

Avraham, puis Itshak, puis Yaacov, puis Moshé, puis Yossef, puis Aaron, puis le Roi David se présentent tour à tour devant le Maître du Monde, et chacun d’entre eux lui vend ses mérites.
Hachem leur répond :

« Vos mérites sont immenses, inimaginables, mais toi Avraham, tu as engendré Ichmael et les souffrances qui sortent de lui retardent de plusieurs millénaires la Délivrance Finale. 
Il en va de même pour toi Itshak, Essav est sorti de toi.

Yaacov, tu n’as pas pu empêcher tes fils de se disputer, la vente de Yossef, la Descente d’Israël en Egypte ont été une catastrophe, repoussant la Délivrance de plusieurs siècles.

Yossef, c’est toi le premier à avoir dit du mal sur tes frères, ils se sont ligués contre toi et ils t’ont vendu.
Moshé, tu as fait une « faute » qui t’a empêché de rentrer en Erets Israël, à cause de cela ton peuple s’est affaibli et cela a conduit à 2 destructions de Temple.
Aaron, même si c’était contre ton gré, tu as participé à la construction du Veau d’or, et le peuple en paye encore les conséquences.
David, tu as précipité les choses avec Batcheva, si tu n’avais pas fauté, le Machiah serait sorti de vous.

Le Machiah n’est donc pas venu ! Votre 1er enfant, avant Shlomo devait être le Machiah mais il est mort.

Vous avez tous repoussé la Délivrance de plusieurs millénaires, vous ne pouvez donc pas être la clef de la Délivrance. »

A ce moment-là, Rahel arrive précipitamment devant Hachem, et lui dit :

« Maître de l'univers, que n’ai-je pas fait pour toi ! Je me suis littéralement sacrifiée, pour que ma propre sœur, Léa, prenne ma place, et qu’elle n’ait pas à subir de honte en public.
Je lui ai offert ma moitié d’âme, Yaccov, en lui donnant les codes, les gestes afin qu'elle ne soit pas humiliée, rejetée.
J’ai même passé leur nuit de noce cachée sous leur lit pour la guider, pour m'assurer que Yaacov ne se doute de rien !
Mon égo, mon amour, mon être entier, a été réduit à néant pour te servir Maître du Monde ! 
Ma vie entière je l’ai vouée à te servir, tu dois pardonner à tes enfants, et faire venir la Délivrance, prends exemple sur moi ! »

Hachem se met alors « à pleurer », et dit :

« Par ton mérite Rahel, tes enfants reviendront sur leur terre et seront libérés, et toi Rahel, tu seras la lumière de la Délivrance. »

Cette capacité à détruire son égo, à se sacrifier entièrement, voilà quelle est la clef de la délivrance finale.

Le 3 Iyar était la date précise de la fin du mandat britannique sur notre Terre.

Bengourion aurait pu déclarer l’indépendance le 4 Iyar, mais comme c’était Chabbat, par respect pour le monde orthodoxe, il a attendu un jour de plus pour les inclure comme il se doit dans la création de l’Etat.

Entre Pessah et Shavouot nous comptons les 49 jours du Omer, divisés en 7 semaines, chaque semaine divisée en 7 jours.

Chaque semaine est attribuée à un de nos 7 Pères (Avraham Itshak Yaacov, Moshé, Yossef, Aaron et David)
Chaque jour de chaque semaine est lui aussi attribué à un de nos 7 Pères.

Que donne le 5 Iyar ? 
3ème semaine du omer, sous le signe de Yaacov, 5ième jour, sous le signe de Yossef.

On sait que le 3ème Temple sera reconstruit par le mérite de Yaacov.
Et nous sommes dans le mois de Iyar qui est celui de la Délivrance grâce à Rahel !

Le 5 Iyar correspond donc à la délivrance de Machiah ben Yossef qui précédera celui de Machiah ben David !

Au mois de Iyar il va également y avoir la libération de Jerusalem, la 7ième semaine, liée au roi David !

La question qui se pose alors est, comment, pourquoi, les grands maîtres de la génération n’ont rien vu venir.

On apprend du Likouté Moharan, œuvre majeure de rabbi Nahman que, de manière à cacher la grande lumière qui est en train d’arriver, le Maître du monde, pour ne pas éveiller les forces contraires, va voiler les yeux des tsadikim afin qu’ils n’attirent pas les regards de ces forces contraires, et qu'elles ne puissent alors pas s’opposer au projet divin.

Seuls les « petits » sont alors en capacité de voir cette immense lumière. 
Le processus de la délivrance s'opère alors de manière cachée.

C’est parce que les grands maîtres de la Torah ne considéraient pas le mouvement sioniste comme portant la moindre étincelle divine et libératrice, que ce mouvement a réussi !

Aujourd’hui, tous comprennent que ce retour sur la Terre fait partie du processus de la Délivrance finale.

Yom Hatsmahut, notre jour de l'Independance, est d’une puissance, d’une lumière, d’une sainteté inimaginable.

Cette sainteté est tellement puissante que nous n’avons toujours pas les réceptacles capables de capter et ressentir cette sainteté.

Avec le dévoilement du Machiah, ce jour deviendra, peut-être, le plus grand de tous les jours.

Puissions-nous être, non seulement la génération du retour, mais aussi la génération de la Délivrance, amen.

 

DERNIERS ARTICLES DU BLOG
Moché transmet au peuple d’Israël le commandement des "Bikkourim" : « Lorsque tu arriveras dans la pays que D.ieu te donne comme héritage éternel, il faudra apporter au Temple les fruits ayant...
Je vous propose de traverser celui du Néguev en Israël. Une terre aride dans le sud de l'Etat hébreux avec un paysage spectaculaire et des canyons à couper le souffle...

ECOLE GAN-AMI MARSEILLE

OU NOUS TROUVER ?